POEME: VILLAGE DE CŒUR

Publié: 26 août 2010 dans AFRIQUE, CULTURE, MANSOUR GAYE

En cette période d’hivernage, je partage avec le monde de la nature mon poème sur les bienfaits de nos villages. A nos chers paysans!

VILLAGE DE CŒURphoto: http://www.artetdecodumonde.fr

Au fond de moi je sens trop mon village,
Sol qui me verra fondre dans son sillage.
Loin des cohues citadines qui dérangent,
Je bois de la terre fraiche qui m’arrange,
Me guérit et efface mes maux cadencés.
Cocorico et coups de pilon chantent l’aube ;
Le matin, brises de soleil du Dieu probe.
La nuit, silence de cimetière qui adoucit,
Brise aphrodisiaque qui dorlote aussi.
Oh ! Œuvre de mes braves aïeux obstinés.
Et au retour, cadeaux de moissons raffinés,
Me sont offerts pour servir la ville inopinée.

MANSOUR GAYE, JANVIER 2010

Image: http://www.artetdecodumonde.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s