AVANCÉE DANS LA LUTTE AVEC FRAPPE : GARE AU POSTMODERNISME EXAGÉRÉ!!

Publié: 24 mars 2010 dans Uncategorized

« L’innovation moderne se fonde toujours sur l’oubli ou l’ignorance des traditions propres à chaque art »

L’organisation du combat de lutte avec frappe, opposant dimanche dernier les lutteurs Balla Gaye II et Modou Lo, a connu un succès phénoménal. Non seulement le pari de mise en place d’un dispositif sécuritaire efficace -tant prôné par le gouvernement sénégalais- a été acquis, mais aussi un choc époustouflant, fourni par les deux protagonistes, a régalé le public venu en masse.

Cependant, il est manifeste à nos regards de sénégalais lambda, que le spectacle qui a précédé au grand combat – tenant en haleine tout un public -, est aux antipodes de notre identité et culture traditionnelle, essence par excellence de la lutte, apanagée sénégalais.

D’abord, lors de l’évènement, les charmantes danseuses « léboues » et autres troupes de danses locaux – qui sublimaient grâce à leurs grands boubou multicolores, accompagnées de colliers de perles et autres accessoires coutumiers – étaient détrônées par les « pom pom girls » du sponsor « Africa Cola ». Des filles à l’accoutrement occidental indécent.

Ensuite, l’allumage de feux d’artifice, peu avant le combat, en vue d’émouvoir les spectateurs, ne colle pas avec les percepts de patrimoine immatériel du « Lamb » et ne présente aucune trace de tradition. On aurait mieux compris des cracheurs de feu à l’action pour mieux dévoiler notre « africanité ». Non sans mentionner la musique Hip Hop, utilisée comme fond sonore, au détriment des belles chansons des divas « seereeres » ou « wolofs ».

Les séances de « Lamb », ont toujours été caractérisées par l’originalité de la réadaptation des valeurs ancestrales qui, même dans la forme, nous plonge dans la tradition purement africaine en général, et sénégalaise en particulier. Avec le « Bakk » des lutteurs, chants, entre autres expressions classiques, on se sent fier de voir la réincarnation « fidèle » de notre tradition.

De ce fait, au moment ou l’artificielle côtoie de « très près » la tradition, on débouche directement vers le déclin de cette dernière.

Le postmodernisme c’est donc la retouche qu’on exerce dans la culture ancienne afin de le moderniser. Certes il existe des domaines précis ou les créations postmodernes sont beaucoup sollicitées. C’est le cas des œuvres architecturales colossales (palais, châteaux etc.), souvent construites dans un passé lointain et réhabilitées afin de préserver la « survie » de l’édifice en question. Seulement, lutte et tradition sont intimement liées à tel point que le postmodernisme ne peut pas jouer une grande partition.

C’est pourquoi je suis pour la modernisation dans certains domaines de la lutte, imposés par le changement du monde. Par exemple, stade, sponsors, médias … sont indispensables pour la bonne marche de l’organisation d’un combat digne du nom. Mais, il faut savoir que c’est l’authenticité traditionnelle de la lutte même, qui pousse les étrangers (européens) à quitter leur fief pour venir jusqu’au pays de la « téranga » pour regarder uniquement des séances de « Lamb ».

Donc il est évident que l’étranger, ne se déplacera jamais si s’était pour regarder des feux d’artifice qu’il a lui-même fabriqué.

En somme, avec le développement fulgurant que connait la lutte « sénégalaise » avec frappe, les promoteurs et acteurs doivent avoir certainement des projets qui visent à exporter cet art hors du Sénégal, afin que le « Lamb » capte davantage le public étranger, capable d’y investir considérablement.

Sur ce, ils doivent œuvrer pour préserver le patrimoine immatériel du « Lamb », inconsciemment inscrit dans la mémoire collective de la nation, qui est fait parti de notre identité nationale.

Mansour GAYE

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s